top of page

LE BŒUF DE MONGOLIE


Ce que je vous propose aujourd’hui est une recette de bœuf qui n’est pas bonne… elle est vraiment bonne. Bon un peu d’histoire, parce qu’il m’arrive d’avoir un peu de contenu dans mes textes. Le bœuf de Mongolie, n’a rien à voir avec la Mongolie, c’est plutôt inspiré du BBQ Taïwanais et popularisé principalement par les restaurants chinois aux États-Unis.


Malgré son problème d’identité culturelle, le bœuf de Mongolie est savoureux qu’un retraité qui s’achète une décapotable et qui porte trop fièrement la casquette que le dealer lui a donnée à l’achat du véhicule, lorsqu’il est au volant de sa voiture. Parce qu’on va se le dire, quoi de plus conséquent et libérateur que de rouler sans toit, mais avec un petit toit sur la tête.


Ça faisait longtemps que je voulais sortir une recette de bœuf de Mongolie, donc la voilà. On s’entend qu’il y a un million de façons de cuire le bœuf, mais celle-là est un secret aussi bien garder que le fait que Robin dans Robin et Stella été joué par une femme. Tu vas me dire que ce n’était pas si secret, tu n’as pas tort, mais le bœuf de Mongolie n’est pas si secret non plus, c’est juste vraiment bon. By the way, est-ce que c’est moi ou son cheval était vraiment trop spacieux pour son format.

À vos woks! C’est le temps de changer vos plans pour le souper et faire le bœuf de Mongolie. À noter, qu’une variante avec l’agneau est également possible avec cette recette.


INGRÉDIENTS


  • 400g Bavette de bœuf

  • 1/4 tasse Soja clair

  • 1/4 tasse Soja foncé (idéalement faible en sodium)

  • 1/4 tasse de mirin

  • 3-4 Piment thaï ou piment vert

  • 1 Échalote française

  • 2cs Sucre de canne ou turbinado

  • 2-3 Gousses d’ail

  • 10 grammes de gingembre frais

  • Jus et zeste d’une lime

  • Huile végétale

  • Ramen

  • Fécule de maïs

  • Graine de sésame

  • 1 Oignon vert

  • 1-2cs Poivre sichuanais (facultatif)

TECHNIQUE


  • Couper la bavette en fine tranche contre le sens de la fibre et saupoudrer de fécule de maïs et de poivre sichuanais.

  • Couvrir dans un bol et mettre au frigo une trentaine de minutes.

  • Pendant ce temps, hacher finement le gingembre, l’ail, l’échalote française. Pour les piments, vous pouvez les couper si vous voulez que ce soit plus piquant, personnellement je les cuits entiers et ça donne un bon dosage.

  • Dans un wok à feu moyen vif, mettre de l’huile végétale et faire frire les tranches de bavettes, environ 1 minute 30 secondes suffira pour avoir une belle coloration.

  • Retirer le bœuf de l’huile, retirer l’excédent d’huile en gardant à peine un petit fond dans le wok.

  • En deux temps, ajouter l’échalote et les piments et les faire légèrement dorer, pour ensuite ajouter le gingembre et l’ail.

  • Ajouter la sauce soja clair, la sauce soja foncé, la sauce mirin, le sucre, un peu d’eau, le zeste et le jus de la lime.

  • Laisser épaissir légèrement et incorporer le bœuf.

  • Poursuivre la cuisson 4 à 5 minutes.

  • Retirer le bœuf et ajouter une tasse d’eau au wok en conservant les saveurs de la cuisson.

  • Ajouter les nouilles ramens et les cuire quelques minutes jusqu’à cuisson désirée.

  • Dans une assiette déposée les nouilles et le bœuf.

  • Ciseler un oignon vert et ajouter avec des graines de sésames.

  • Déguster et reprendre la bonne nouvelle!



3 799 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page