top of page

LA PIZZA STYLE DÉTROIT

On continue la thématique du Super Bowl avec ironiquement une équipe qui ne se retrouvera probablement jamais au Super Bowl. À part Eminem, disons que Détroit n’a pas la meilleure réputation. Mais moi étant moi, j’ai creusé pour savoir pour quelle raison D-town pourrait être célèbre, parce que être curieux c’est « The way I am ». Pas vrai que je vais écrire un texte qui parle contre Détroit, ce genre de texte c’est « Without me ». Pourtant, « I’m not afraid » de mes opinions, mais je ne suis pas un groupie non plus, je ne suis pas un « Stan ». J’allais trouver comment mettre la lumière sur cette ville, car j’ai l’acharnement d’un « soldier ». Mais j’avoue que ce n’est pas si simple, on entend souvent des histoires digne d’« Amityville » sur cette ville. Je ne suis pas « Superman », mais pas « the Monster » non plus, donc je devais creuser un peu plus.


C’est en « Cleanin’ out my closet » j’ai trouvé la réponse. La pizza style Detroit! Dans l’excitation, regardé ma blonde et je lui ai dit je n’ai jamais vu un « a** like that ». Elle m’a dit « I love the way you lie », mais calme ton « Godzilla » et arrête de faire ton « mockingbird ». J’ai quitté la pièce pour venir écrire ma recette, avant qu’il soit « 3 a.m. », en me disant au moins elle a dit Godzilla et non « Toy soldier ».


Disons qu’il était temps que je trouve sur quoi écrire, parce que jusque là Détroit était « Almost famous » et quand tu ne trouves aucun sujet pour un texte, des fois tu « Lose yourself ». « Who knew », j’aurais peut-être « crack a bottle », frapper le « Rock bottom » « Till’ I collapse » pour finalement me dire « I just don’t give a f$@k ».


Mais la « I’m back » avec une super idée et j’espère que vous allez découvrir une recette de pizza cuite dans une panne, qui a été une révélation pour moi et qui n’a pas de limite au niveau des garnitures. Je vous confirme qu’il n’y a pas que « Marshall Mathers » qui mérite notre attention à Détroit, cette pizza crie haut et fort « My name is »!


Ps. Je viens de réaliser qu’il a beaucoup trop de chanson ce « Real slim Shady, donc désolé de la dérape littéraire, quand j’ai ce genre d’idée, je ne réalise jamais ou ça va finir. Mais j’aime bien vous donner something to « Remember me »« When I’m gone ». Je ne serai jamais un « Rap god » après tout, au mieux un « Cinderella man ».


INGRÉDIENTS


PÂTE


  • 450g de farine 00

  • 300g d’eau à 90f

  • 5g de Levure sèche active

  • 5g de miel

  • 15g de sel

  • Huile d’olive


SAUCE


  • 200ml Canne de tomates San Marzano ou sauce du commerce (j’aime bien la Mutti)

  • Basilic frais

  • 1cs de concentré de pâte de tomates

  • Origan frais

  • 1cs d’ail haché ou fleur d’ail en pot

  • 1 filet d’huile d’olive

  • Sel et poivre au goût

  • Herbes sèches (facultatif)


GARNITURE


  • 300g de fromage mozzarella. (Râpé le vous-même et non du pré-râpé, ça fait une grosse différence)

  • 1/4 tasse de fromage parmesan Reggiano râpé

  • 3 Saucisses italiennes ou n’importe quels ingrédients que vous voudriez ajouter


TECHNIQUE


  • Dans un bol faire une poolish. Pour ce faire, vous allez prendre les 300g d’eau auquel vous allez dissoudre la levure et le miel. Ensuite incorporer 300g de farine progressivement en brassant avec une cuillère, jusqu’à ce que la mixture soit bien lisse.

  • Mettre dans un pot hermétique et laisser température pièce pour deux heures et ensuite au frigo de 18-24h.

  • Sortir la poolish et dans un pied mélangeur avec le crochet à pâte ajouter le 150g de farine restante et le sel. Pétrir une dizaine de minutes. (Peut être fait à la main également)

  • Dans une panne, mettre de l’huile d’holive et la boule de pâte. En mettre un peu sur la pâte aussi et mettre une pellicule plastique par-dessus. Laisser reposer une heure.

  • Étaler dans la panne directement en appuyant sur la pâte avec vos doigts, sans nécessairement l’étirer de façon à ce que l’épaisseur soit la même partout.

  • Recouvrir d’une pellicule plastique et laisser reposer 2 heures à température ambiante.

  • Mettre le fromage en premier en s’assurant d’en mettre partout avec un petit extra sur les extrémités. Ça prend des côtés bien croustillant pour une Detroit parfaite.

  • Saupoudrer le parmesan par dessus.

  • Si vous optez pour les saucisses italiennes, je les fais fumer jusqu’à 155f interne. Je les coupe en tranches et les déposent sur la pizza. Le but est d’atteindre 165f avec les saucisses, elles iront chercher les degrés manquants durant la cuisson de la pizza. La saucisse fumée apporte un peu de magie à tout ça.

  • Passer tous les ingrédients de la sauce au pied mélangeur ou Bullet.

  • Étendre la sauce à la cuillère de façon linéaire et non partout.

  • Cuire au four à 450f pendant 25 minutes.

  • Servir et te dire la pizza c’est la vie.


2 179 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page