MAGRET DE CANARD ÉPICES MAISON

Mis à jour : juil. 26


J’ai 2 ou 3 recettes différentes pour le magret de canard. Celle que je vous propose aujourd’hui est une recette hyper simple. Je ne partage pas tant mes rubs (mélange d’épices secs) habituellement parce que we never know what can happen. Aujourd’hui je fais exception parce que, bien parce que c’est pas mal ça la recette. La posologie va vous en faire un pot d’environ 200g, vous en aurez donc pour un bout. Je l’utilise pour le magret de canard et c’est très bon avec les grillades de porc aussi.


Le secret du magret est selon moi la technique. Je veux servir mon magret à 137F donc je vais faire ma cuisson jusqu’à environ 132-133f pour qu’avec le repos emballé, j’atteins 137. By the way, parenthèse sur le sujet il est vraiment important de laisser reposer de 5-10 minutes après la cuisson. Ça va permettre d’uniformiser votre cuisson, d’avoir une bonne répartition des jus et vous ne perdrez pas tout le sang de votre viande en l’a coupant. Donc voici la technique, tu t’assures d’avoir une épaisseur uniforme au niveau de la couche de gras en dessous. Tu dois ensuite quadriller le gras. Un bon assaisonnement et direction BBQ. Je cuis toujours le Canard sur une plancha pour éviter que le gras prend en feu. Donc laisse réduire le gras jusqu’à 3mm environ, ta température devrait être environ de 110-115f. Ensuite tu peux griller l’autre côté. Si tu n’a pas de plancha, un poêle de fonte peut le faire pour la première partie. Limite tu as des patates dans cette poêle, ça cuit dans le gras de canard pis ton indice de bonheur est à la hausse. Donc tu cuis le côté chair pour finaliser ta cuisson.

Donc pour les mélanges d’épices:

5 cs de sucre Turbinado 4 cs de sel de mer ou Kosher 2 cs de poivre noir fraîchement moulu 1 cs de poivre au citron 1 cs de poivre rose fraîchement moulu 2 cs de five spice 1 cs de poudre d’oignon

Appliquez quand même généreusement sur la chaire. Tellement bon.

173 vues
  • Icône Facebook blanc
  • Icône Instagram blanc

© 2020 PROJET BBQ

Créé par Alex Turcotte