TATAKI DE CANARD À L’ORANGE


L’histoire derrière cette recette est quand même spéciale, elle m’a été enseignée lors d’un voyage que j’ai fait au Japon.

C’était vers la fin de mon adolescence dans le temps que je faisais du Karaté. Tout allait bien, je venais de gagner le tournoi de la région. Mes parents ont dû travailler a l’extérieur pendant deux mois. Donc je suis allé rester chez mon sensei, weird mais à l’époque c’était legit. Ça ne fait pas deux jours que je suis là qu’il reçoit une lettre disant que son père est mourant. Ni une, ni deux, on jump dans un avion en direction d’Okinawa pour allé au chevet de son père. 


Donc on arrive là-bas et pis là le bordel commence, mon sensei avait quitté la ville parce qu’il s’était pogné avec son meilleur ami à l’époque à cause d’une fille qui là veut sauver son honneur, gros choc culturel mettons. Pendant ce temps-là moi je craque complètement pour une petite japonaise qui s’appelait Kumiko. Elle faisait de la danse, elle était magnifique, mais ça m’a attiré des troubles parce que le neveu du dude qui avait un beef avec mon sensei, ne l’a pas pris pis il commence à être sur mon dos. 


Faire une histoire courte, un soir de tempête j’ai sauvé une petite fille d’une mort certaine et les villageois reconnaissant ont décidé d’organiser une fête. Juste avant le souper le neveu du gars, il s’appelait Chozen je crois, se pointe d’une façon juste trop intense, genre téléférique sur une corde qui avait des lumières. Tu vois juste ça dans les films. Bref il s’en prend à Kumiko qui était en train de danser et me provoque en duel sinon il l’a tue. Je savais que je n’avais pas le choix. Mon sensei me regarde et me dit que c’est mon moment de vérité. Gros combat à la mort entre moi et lui. Je prends un petit edge sur le fight et lui demande s’il a une dernière volonté. Il me regarde et me dit “Tatakihaorenji wo ahirusuru”, qui veut dire Tataki de canard à l’orange en japonais, qui était la spécialité local de l’endroit.


Tout le monde se met à rire et il me respecte car j’ai défendu mon honneur. Il me regarde et me disent « Oshieru yo » qui veut dire on va t’enseigner!


Quel beau souvenir de voyage.


MARINADE


  • 100 ml de sauce Soya

  • 60 ml de mirin

  • 60 ml d’huile de sésame 

  • 60 ml d’huile d’olive (j’utilise de l’huile aromatisée à l’orange, mais de l’huile standard fonctionne)

  • 60 ml de liqueur à l’orange Noroi

  • 3 cuillère à soupe de gingembre

  • Graines de sésame

  • Jus et zeste d’un orange idéalement grillé

  • Sel et poivre

PRÉPARATION


  • Retirer le gras du magret. Essayer de le chois le plus gros et uniforme possible

  • Mettre une poêle, idéalement de fonte directement sur le charbon pour aller chercher une chaleur maximale

  • Graisser la poêle avec le gras du magret préalablement détaché, question de saisir dans le gras de canard.

  • Saisir sur chaque côté environ 1m30 et 30-40 secondes sur l’épaisseur

  • Mettre dans la marinade pour 8-12 heures

  • Trancher finement

  • Ajouter petits morceaux d’oranges, graines de sésame et sel/poivre

  • Vous allez pogner de quoi, c’est vraiment bon




655 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout